Informations

De quelle espèce est cette punaise qui apparaît dans ma salle de bain ?

De quelle espèce est cette punaise qui apparaît dans ma salle de bain ?


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

J'essaye d'identifier la pièce jointe. Quelques-uns d'entre eux apparaissent tous les jours dans ma salle de bain, jamais plus que ça, mais il y en a de nouveaux tous les jours. La longueur est de 2-3 mm et l'emplacement est le Royaume-Uni.


Sur la base de ma connaissance des espèces trouvées en Suède, je pense qu'il s'agit d'une espèce de Ptinus (Araignées), par exemple Ptinus sexpunctatus. L'apparence générale, avec une longue antenne et de longues pattes s'adapte bien. Les espèces de ce genre se trouvent souvent aussi à l'intérieur. Certaines des autres espèces du même genre peuvent également avoir des marques blanches/claires sur les élytres, donc je ne suis pas absolument sûr de l'espèce. Typique de P. sexpunctatus c'est qu'il a six marques blanches sur les ailes, mais les deux postérieures sur chaque aile peuvent parfois se fondre en une seule.


(photo de Ptinus sexpunctatus, de http://www.coleoptera.org.uk/)


(vue de côté, de Wikipédia)


Qui est dans cet océan ? Traquer les espèces en déplacement à l'aide de l'ADN environnemental

Cassiopée est une méduse à l'envers qui repose au fond du fond marin. Crédit : André Morandini

La peau et les fluides corporels desséchés sont des choses que la plupart des gens préfèrent éviter.

Mais pour des biologistes marins comme Cheryl Lewis Ames, professeur agrégé de biologie marine appliquée à la Graduate School of Agricultural Science de l'Université de Tohoku (Japon), de tels vestiges de vie sont devenus une clé magique pour détecter l'invisible.

Tout organisme vivant dans l'océan laissera inévitablement derrière lui des traces contenant son ADN - l'ADN environnemental (eDNA) - détectable dans les échantillons d'eau prélevés dans l'océan

Ce n'est que récemment que la technologie de séquençage moléculaire est devenue suffisamment avancée pour effectuer une analyse eDNA sur le terrain afin d'identifier les espèces qui peuvent être en danger, envahissantes ou dangereuses, et qui pourraient autrement passer inaperçues.

Ames a choisi des sites d'échantillonnage dans les Florida Keys (États-Unis) où se trouvent des espèces de méduses à l'envers Cassiopea pour tester leur nouveau kit de séquençage Fieldable eDNA, appelé FeDS.

L'utilisation de l'eDNA pour l'identification de plusieurs espèces est un processus en plusieurs étapes connu sous le nom de métabarcodage. Étant donné que la matrice d'ADN mixte doit d'abord être amplifiée à l'aide de la réaction en chaîne par polymérase (PCR), les expériences de méta-codage sur le terrain n'ont été possibles que récemment grâce aux thermocycleurs à piles et à d'autres appareils portables.

Ames remplit soigneusement le séquenceur avec la solution eDNA avec l'aide du coauteur Ohdera (Florida Keys, USA). Crédit : Cassiopea Model Group

Déterminer l'identité d'une espèce à partir de petits morceaux d'ADN filtrés dans l'eau de mer nécessite l'utilisation d'un séquenceur de nouvelle génération (NGS), une machine qui occupe traditionnellement tout le compteur de bureau dans un laboratoire et nécessite une prise électrique. Une nouveauté de la technologie portable utilisée dans cette étude—Nanopore MinION—est que lorsque des morceaux d'ADN passent à travers un pore microscopique dans l'appareil, les différences de courant électrique déterminent le code unique de chaque brin d'ADN.

Au lieu des grandes machines de séquençage généralement utilisées pour effectuer une telle tâche, Ames et son équipe testaient un système Nanopore de la taille d'un téléphone portable, alimenté par un ordinateur portable. Une goutte du mélange eDNA préparé ajoutée au séquenceur portable révèle à l'écran le code génétique de tout l'ADN qui le traverse en temps réel.

Ensuite, les séquences d'ADN sont recherchées dans une énorme base de données de séquences pour déterminer quelles espèces sont représentées par l'eDNA collecté sur place ce jour-là. Les versions « hors ligne » mises à niveau du logiciel nécessaire et le pré-téléchargement de la base de données de référence sur l'ordinateur portable ont permis de mener l'ensemble du processus de méta-codage à barres au-delà des murs d'un laboratoire, loin d'une connexion Internet.

Ames et l'équipe ont détecté 53 espèces de méduses, dont Cassiopea, la méduse à l'envers, deux espèces venimeuses de méduses-boîtes, de nombreuses espèces aux formes hydroïdes et deux espèces de méduses pédonculées qui n'avaient pas été signalées auparavant dans les Florida Keys, indiquant que le processus pourrait révéler des espèces qui, autrement, passeraient inaperçues.

Expérience de séquençage de nanopores menée dans une voiture de location dans cette étude. Crédit : Cheryl L Ames

"J'espère qu'un jour ce système sera utilisé pour atténuer les piqûres, presque comme une application de prévisions météorologiques qui signale également" le risque de piqûres de méduses "sur certaines plages", a déclaré Ames.

Ames a passé une grande partie de son temps à mener des recherches dans des zones où les piqûres de gelée sont courantes, et les avertissements concernant la présence de gelées venimeuses dans la région pourraient éviter d'innombrables blessures aux nageurs. Outre des objectifs pratiques en matière de pêche et de conservation, le fait qu'un échantillon d'eau de mer puisse révéler les organismes à proximité est vraiment une merveille.


Le poisson d'argent que vous écrasez

Que pouvez-vous trouver dans votre garde-manger, sous votre tapis de bain ou même entre les livres sur votre étagère ?

Un poisson d'argent bien sûr ! Et si votre réaction au poisson d'argent ressemble à la mienne après avoir vu un poisson d'argent tomber d'une étagère du garde-manger et sur votre pied, vous criez, sautez, puis demandez à quelqu'un de le tuer et de jeter le corps, ou de le tuer vous-même avec un mouchoir et disposer du corps en ayant pitié de vous-même. Quelque chose à propos du petit corps écailleux d'argent du poisson d'argent, ou de ses mouvements ondulants ressemblant à des poissons, couplé à sa capacité à apparaître presque n'importe où dans nos maisons en fait un ravageur particulièrement difficile à combattre.

Malgré la consternation que je ressens en voyant l'une de ces bestioles sortir du milieu de la nourriture stockée dans mon garde-manger, je ne peux pas nier le fait qu'elles sont l'un des insectes que je rencontrerai le plus dans ma maison et peut-être dans ma vie . Quelle meilleure raison ai-je besoin que celle pour éveiller une certaine curiosité à propos de ce petit ravageur de l'ordre des thysanures ?

Maintenant, je vais vous expliquer cela parce que je sais que le poisson d'argent n'est peut-être pas en haut de votre liste d'insectes intéressants à lire. Ces petits gars ont atteint une petite place dans la culture pop des jeux vidéo en apparaissant dans un jeu informatique extrêmement populaire, Minecraft. Ils surgissent, de manière inattendue, d'un certain nombre de blocs apparemment normaux et se précipitent rapidement, et peuvent même provoquer l'apparition d'autres poissons d'argent, créant une infestation semblable à un essaim. Cela en fait un événement plutôt gênant qui imite le poisson d'argent réel que nous connaissons tous.

Tout comme les poissons d'argent dans ce jeu qui apparaissent au hasard dans des endroits apparemment normaux, les poissons d'argent dans le monde réel surgissent de toutes sortes d'endroits inattendus, des livres aux tapis de salle de bain, me faisant me demander ce qu'ils font là-bas. et comment ils survivent même. Eh bien, il s'avère que les habitudes alimentaires des poissons d'argent leur permettent, voire les encouragent, à vivre uniquement dans ces endroits. Ils se nourrissent de glucides qui sont acquis à partir d'une variété d'objets ménagers courants, des livres à la colle en passant par le linge. Cela signifie qu'en grand nombre, les infestations de poissons d'argent peuvent constituer une menace sérieuse pour les bibliothèques, les placards remplis de vêtements, etc.

Il y a plus à ces petits parasites apparemment inexterminables qui explique leur présence dans apparemment n'importe quel coin donné, même dans les maisons les plus propres. Leur sexe se compose généralement de mâles déposant des paquets de sperme, que les femelles prennent ensuite pour se reproduire. Il s'agit de la forme de reproduction la plus primitive qui a précédé les rapports sexuels des insectes plus récemment évolués.

Cependant, il y a eu des cas dans lesquels la parthénogenèse, ou reproduction asexuée, a été enregistrée chez ces insectes. Cela pourrait théoriquement permettre à l'espèce de continuer à se reproduire même dans des situations anormales ou plus dangereuses en faisant simplement sortir clone femelle après clone femelle. Sur le lien mentionné précédemment concernant leurs habitudes alimentaires, il est même mentionné qu'ils se retrouvent parfois dans des emballages non ouverts. Imaginez l'excitation que vous pourriez ressentir en ouvrant un sac de chips pour trouver des dizaines de poissons d'argent parce qu'un œuf de poisson d'argent a réussi à se frayer un chemin dans l'emballage, pour éclore et cloner pendant des jours.

J'ai utilisé le terme poisson d'argent pour désigner notre petit ami sinueux, mais en fait, le poisson d'argent n'est qu'une des nombreuses espèces de thysanura, également connues sous le nom de soies. Il y a treize espèces de l'ordre thysanura ici aux États-Unis. Maintenant, toutes ces espèces ont leurs propres préférences particulières, mais en général des climats humides et relativement chauds. C'est encore une autre façon dont nos maisons, sous-sols et greniers sont un endroit idéal pour les poissons d'argent pour élire domicile.

Maintenant, vous pensez peut-être : « Mec, les poissons d'argent sont si grossiers et vivent partout dans ma maison et mangent ce qu'ils veulent », mais pourquoi ne leur donnons-nous pas une autre chance. Transformez les parasites en animaux de compagnie ! C'est vrai, pourquoi ne pas avoir un poisson d'argent de compagnie? Parce qu'ils sont petits et qu'ils ne mangent que du papier pour la plupart ? C'est peut-être vrai, mais différentes espèces de poissons d'argent peuvent vivre de plusieurs mois à cinq ans. C'est plus long qu'un hamster. Alternativement, si vous ne pouvez vraiment pas imaginer un poisson d'argent comme animal de compagnie (honnêtement, je ne peux pas vous en vouloir du tout), rappelez-vous simplement que la prochaine fois que vous verrez un petit poisson d'argent courir le long du bord du mur, vous pourriez voir à nouveau dans quelques années, après qu'il ou elle ait produit des centaines d'autres descendants !


Pendant les journées d'été sèches et chaudes, les collemboles envahissent souvent les maisons depuis les espaces extérieurs environnants, car ils recherchent l'humidité.

La plupart des collemboles respirent à travers leur peau ou leur cuticule, qui est très perméable à l'eau.

En raison de leur système respiratoire et de leur petit corps mou, les collemboles perdent rapidement de l'eau à travers leur cuticule.

Par conséquent, ils vivent généralement dans des endroits humides, frais et cachés de sol, de mousse, ainsi que des nids de fourmis et de termites. Certaines espèces vivent à la surface des mares, des névés et d'autres habitats similaires.

Les populations de collemboles peuvent atteindre jusqu'à 50 000 par pied cube de litière forestière ou jusqu'à 2 800 par pied carré dans les champs plantés.

Lorsqu'ils atteignent une forte densité de population, les collemboles recherchent de nouveaux habitats.

Les collemboles peuvent être un problème dans les structures nouvellement construites en raison des matériaux de construction humides et du plâtre humide.

Les collemboles ne peuvent pas vivre sans humidité, c'est pourquoi dans les maisons plus anciennes, les collemboles se trouvent généralement dans la cuisine, les salles de bain, les sous-sols ou d'autres zones où l'humidité et l'humidité relative sont présentes.


Interactions avec les lecteurs

Commentaires

J'ai eu et j'ai maintenant le même problème. Il y a 20 ans, nous avions des MILLIARDS de ces minuscules insectes. Ils ont recommencé il y a 10 jours. J'ai nettoyé, nettoyé et pulvérisé tout et tout ce à quoi je peux penser. Je ne peux pas m'en débarrasser. Sont dans chaque pièce et viennent toujours mais seulement du nord de notre maison où il y a des chevaux. J'ai mis un puissant ventilateur sur chaque fenêtre et ils viennent d'un autre endroit. Je dois mettre un ventilateur près de moi quand je dors ou ils rampent sur mon visage. Ils ne mordent pas, j'ai des milliards de minuscules insectes à aspirer toutes les heures. Ils sont sur les murs à l'extérieur et viennent toute la journée. C'est bizarre parce qu'ils sont imprévisibles. Je peux aller chercher tôt le matin et il y en a des milliards qui marchent vers ma maison et aucun ne vient quand il fait vraiment chaud ou je peux y aller quand il fait vraiment chaud et qu'ils arrivent. Je ne sais pas quoi faire. Je pense que je vais finir par ruiner mon bois à cause de tant de pulvérisations et de nettoyage de sol de clorax et de pin que je fais. Ils ressemblent à de minuscules mouches des fruits et parfois à de minuscules coléoptères. Ils semblent aimer la chaleur. Ils ne mangent pas de nourriture ou de boissons autres que de l'eau. Quand j'allume le gril extérieur, je les vois ramper sur le mur par milliards pour s'approcher de la chaleur. Ils meurent, mais d'autres continuent à venir. Encore une fois, nous obtenons cette infestation environ tous les 20 ans. AIDEZ SVP !!

J'ai le même problème, la lutte antiparasitaire a déclaré les coléoptères des biscuits, ils ont commencé quand j'ai eu de nouvelles fenêtres en PVC il y a 18 ans. Il n'y a pas beaucoup de monde mais tous les jours sur les rebords de mes fenêtres, nous nettoyons tous les jours. merci beaucoup

Salut,
Récemment, j'ai trouvé de très petites créatures allongées de couleur grise avec un corps extrêmement plat trouvé le long des côtés du mur et des côtés du plafond. Ils mesurent environ 3/4 ou 1 cm de long. Il y en a au moins 20 ou plus, certains individus, certains regroupés. Ils ne font pas de mal mais un spectacle à voir, et ils semblent être morts. Lorsque j'ai essayé de les passer l'aspirateur, ils semblent être collés au mur ou au plafond et semblent avoir des ailes. Je les ai essuyés avec un papier de soie. Ceux qui n'ont pas d'ailes ressemblent à du ciment ordinaire et lorsqu'ils sont pressés, il n'y a rien à l'intérieur mais laisse une traînée de poussière grise. C'est la première fois que je les rencontre depuis que j'ai emménagé dans un nouvel appartement où il y a beaucoup de verdure.
Appréciez une réponse à mon adresse e-mail. Merci. 18 octobre 2016.

Je ne sais pas si vous avez reçu une réponse, mais je pense que vous décrivez ce que l'on appelle communément les poissons d'argent, ils vivent et aiment les endroits humides et se trouvent souvent dans les cuisines et les salles de bains. se nourrissent également de pâte à papier peint, donc peuvent être trouvés n'importe où - ils sont inoffensifs pour autant que je sache bien qu'ils ne soient pas particulièrement agréables à avoir autour - tuez-les simplement - il y a un spray ou similaire pour eux mais je Je n'en ai rencontré qu'un ou deux et après les avoir tués, je n'ai plus vu de chance.

J'ai récemment déménagé et j'avais des photos adossées au mur sous une fenêtre. Alors que je m'apprêtais à les raccrocher (je ne sais pas ce qui m'a fait regarder) mais j'ai vu un petit bug blanchâtre sur la longueur de ce tiret -. J'en ai trouvé deux autres sur une autre photo et j'ai peur qu'elles soient des nymphes de punaises de lit. Mais j'ai vérifié mes matelas et je n'ai pas apporté d'autres meubles usagés dans la maison autre qu'un cadre de lit en bois.

avoir du foin dans les rails de ma fenêtre et en le déplaçant, trouver des femmes vert clair tiby. Certaines fenêtres ont alors – d'autres n'en ont pas. Continuer à revenir

Je pense que j'ai des acariens du trèfle comme beaucoup de mes voisins. On dirait qu'il y a de minuscules grains de poivre noir sur mes rebords de fenêtre. Nous sommes tous dans de nouvelles constructions environ 12 à 15 mois. Nous ne les avions pas l'année dernière, mais nous n'avions pas d'aménagement paysager autour de nos maisons. Maintenant, nous le faisons. Et si quelque chose pouvait être fait à l'intérieur et à l'extérieur de la maison pour se débarrasser de ce désagrément. Combien de temps dure cette infestation. Votre aide est appréciée. Merci. ??

https://www.home-ec101.com/clover-i-hardly-know-her/ a quelques conseils pour les prévenir l'année prochaine. Votre meilleur pari est de les attendre, ce sont des acariens de saison fraîche qui se mettent en sommeil lorsque les choses se réchauffent. (en supposant que vous vivez quelque part qui a plus de 80 ans)

Merci beaucoup. Le booklice ressemble à ce que j'ai et a du sens. J'ai ramené à la maison des boîtes de vieux livres.

Je me suis réveillé plusieurs fois couvert de piqûres sur mes jambes bras pieds au début j'étais sûr que j'avais des punaises de lit parce que quelqu'un que j'ai laissé dormir ici a dit qu'elle a découvert qu'elle les avait après avoir obtenu un canapé d'un ami J'ai cherché pendant des jours avec une lampe de poche aux endroits habituels où se trouvent les punaises de lit, j'ai finalement trouvé ces minuscules punaises de bronzage qui étaient si petites que j'ai dû utiliser une lampe de poche et une loupe à haute puissance pour même les trouver. J'ai tout nettoyé et jeté des oreillers, des couvertures, des vêtements car j'en ai trouvé un sur une chaise dans ma chambre sur lequel je garde des vêtements. J'ai ouvert les livres et ils étaient nombreux après l'épuisement physique et émotionnel de ne pas dormir et de simplement nettoyer constamment. un sac en plastique alors je le lui ai montré je devais mettre une loupe dessus prendre une photo avec mon téléphone que de le faire exploser il a immédiatement dit que ce ne sont certainement pas des punaises de lit il a dit qu'il ne pouvait pas me dire ce que c'était il a dit peut-être une sorte d'acariens. comme j'ai un hangar très près de la fenêtre de ma chambre où se trouve la tête de lit et les oiseaux y sont souvent assis, j'ai cherché sur Internet et le plus proche que j'ai pu voir, c'était comme ça. un pou de livre mais j'ai entendu dire qu'ils ne mordent pas J'ai de la moisissure dans mon sous-sol car c'est une vieille maison et à quelques pâtés de maisons de la plage Je suis fou, ils étaient dans environ 6 de mes livres et je les ai jetés maintenant si ce sont des poux du livre, comment s'en débarrasser? J'ai aussi un chat qu'il couche sur le lit et il va dehors, il s'est tiré les cheveux, donc je suis très confus s'il s'agit d'acariens d'oiseaux ou de poux, comment puis-je m'en débarrasser, il est en première ligne bien que je suppose ma question était que je pensais que c'étaient des poux des livres parce que j'ai vu la photo et qu'ils étaient dans beaucoup de mes livres dans ma chambre, mais quelqu'un ici a dit qu'ils ne mordaient pas et je me suis réveillé plusieurs fois en quelques semaines. morsures. Hors de mon esprit, s'il vous plaît, aidez-moi …

Bonjour, votre meilleur pari serait d'appeler le bureau d'extension de votre comté et de demander les meilleures ressources dans votre région. Ils auront une meilleure idée de quels parasites sont un problème géographiquement. Si vous n'avez pas voyagé récemment, c'est votre meilleur point de départ.
Bonne chance!

J'ai vu les mêmes bugs comme kina transparent donc. Les petits ressemblent à des punaises de livres.. Ils mordent ! Sans aucun doute! Gor lil mord les chevilles de mes pieds. Jambes brutes homme. J'utilise windex semble les tuer. je les vois traîner autour de ma piscine, je veux dire juste sur le bord et j'ai un blanc en fibre de verre creusé pour que je puisse les voir dégoûtant, juste dégoûtant ! Dans les rebords de fenêtre des portes, principalement à l'extérieur, je n'en ai vu aucun à l'intérieur. Mais je passe l'aspirateur tous les deux jours et j'utilise toujours de l'eau de Javel et de l'eau lorsque je passe la serpillière. Ils ne veulent probablement pas venir lol. Et je vaporise mon lit après l'avoir dépouillé d'un brouillard de Windex sur habbit parce que tous les insectes semblent détester le spray désinfectant Windex lysol et je mets de l'alcool à friction et le tamponne sur mes chaussures et mes tongs. Pour les éloigner. J'espère que cela t'aides. Je vais demander à mon gars bug aussi parce que c'est ennuyeux juste de suivre. Et je vais republier si j'ai de bonnes nouvelles.

Salut, ça ressemble presque à des tétranyques. Je me suis réveillé plusieurs nuits de suite avec des morsures sur tout le ventre. Nous avons dormi avec les fenêtres toujours ouvertes. Quoi qu'ils soient, je les ai tués. J'ai utilisé une bombe anti-puces commerciale. Ils ne sont jamais revenus. Nous vivions dans le comté à environ 7 km au-dessus du niveau de la mer. La plupart des insectes piqueurs ne peuvent pas vivre à cette altitude. Quoi qu'il en soit, une bombe aux puces était tout ce qu'il fallait. Les bombes anti-puces tuent une variété d'insectes. Il suffit d'en mettre un dans chaque pièce, de revenir à la fin de la journée et pas d'insectes.

Je pense que nous avons ces bugs. Merci de m'aider à m'en débarrasser.

J'ai ces insectes sur mes rebords de fenêtre et dans mes livres à proximité. Quand j'ai lu sur les poux des livres, j'ai pensé que c'était ça, mais ces insectes sont dans mon lit que j'ai récemment déplacés à côté de la fenêtre et ils mordent comme des fous. J'ai pensé pendant une minute que j'avais peut-être des punaises de lit. Ce ne sont pas des punaises de lit et je serais heureux de savoir que ce sont des poux de livres. Ils sont parfois blancs et parfois noirs et parfois, lorsque je les écrase, ils laissent une tache rouge, que je suppose être mon sang. Aucune suggestion?

Je déteste être porteur de mauvaises nouvelles, mais il semble que vous ayez affaire à des acariens. Contactez un PCO spécialisé dans les acariens des oiseaux. De nombreux exterminateurs sont mal informés ou non éduqués sur ces acariens. Ils sont un cauchemar, alors demandez de l'aide immédiatement.

J'ai eu ces minuscules petits insectes noirs sur le rebord de la fenêtre. Ils ressemblent à des morceaux de terre noirs et ils je les vois sur le rideau de temps en temps. J'ai remarqué de minuscules larves sur les rebords des fenêtres. Je les ai essuyés avec des lingettes Clorox. D'où viennent-ils ?

Ok donc j'ai la même petite chose comme ” que de gros sont dans mon rebord de fenêtre :/ comment puis-je savoir qu'il n'y a pas d'endommagement de ma fenêtre ?

Bonjour, il y a deux jours j'ai trouvé ces insectes qui couraient dans les coins des coussins du salon et sur les coins du climatiseur. Ils sont très très petits. Plus petit qu'un point dessiné avec un stylo. Au début, ils avaient l'air noirs, mais quand je les ai regardés de près, ils sont plus brun foncé. Le corps des insectes est plat et brillant. Ils courent principalement sur des surfaces planes. J'avais une couverture de fureur à côté des oreillers qu'ils ne montent jamais là-haut, ils restent toujours sur des surfaces non texturées. J'ai cherché partout sur Internet et rien de proche, aux bugs que je viens de décrire, n'est apparu. Je ne sais pas quoi faire. Et comment lutter contre eux. S'il vous plaît aider.

J'ai les mêmes bugs je pense. Je les ai remarqués pour la première fois lorsque mon drain a éclaté sous l'évier. Ils sont venus en courant de l'eau. Ils sautaient dans l'eau de mon chat et se rassemblaient en un très petit tas. Si vous découvrez ce qu'ils sont et que faire à leur sujet, faites le moi savoir.

S'ils sont les mêmes que mes coléoptères, ce ne sont pas les très petits qui vont sur le riz moulu et autres, mes coléoptères mesurent un seizième de pouce de long ou moins et sont habituels sur le dos, mais s'ils sentent l'eau de javel, ils se mettent rapidement sur leur pieds et courir pas trop vite mais courir. Ils ont sous leur coquille des ailes et peuvent voler. Je n'ai vu qu'une mouche. Ils sont maintenant environ 30 par jour dans la fenêtre de ma salle de bain et la fenêtre de ma chambre humide, ils n'aiment donc que les fenêtres nord humides. C'est la première année que j'ai un problème avec eux. Ceux-ci sont plus foncés que le gris mais pas le noir de jais. Graham

J'ai également le même problème dans la salle de bain et la buanderie / salle de lavage. Je peux balayer un tas la nuit et ils reviennent le lendemain. La plupart d'entre eux sont morts quand je les balaye, seuls quelques-uns bougent. J'ai recherché toutes les suggestions psocids, anthrènes des tapis, acariens du trèfle et collemboles et ce ne sont pas eux. Je vais les emballer et laisser un exterminateur les examiner. Si quelqu'un a d'autres idées, veuillez m'envoyer une boîte de réception à [email protected] Merci

Apportez-les au bureau de votre extension de comté locale. Je parie qu'ils se feront un plaisir d'identifier le ravageur ou de vous orienter dans la bonne direction.

salut riche, je suppose que vous regardez, il y a de minuscules nats sur les fenêtres qu'ils disent pour les blanchir. qu'en penses-tu ?

Je reçois une accumulation de fleurons de pissenlit dans les coins des fenêtres de ma maison. Ils ne sont pas dus aux courants d'air et même après les avoir passés à l'aspirateur, l'accumulation continue comme s'il s'agissait de nids d'insectes. Avez-vous une idée du bug qui pourrait être à l'origine de cela ? Je ne vois rien dans ces nids de fleurettes.

@BeckyHale Vous aimez ça ? <a href=”http://www.flickr.com/photos/hedgerowmobile/212279967/” title=”carpet beetle a par hedgerowmobile, sur Flickr”><img src=”http://farm1.static. flickr.com/58/212279967_4a3cd0231e.jpg” width=�″ height=�″ alt=”carpet dendroctone a”></a>

Ce pourraient être des anthrènes des tapis ! Nous les avions et ne voyions que les petites larves duveteuses à l'occasion et les petits coléoptères apparaissaient dans nos fenêtres au printemps. Je suppose qu'ils étaient attirés par la chaleur. Il suffit de rechercher sur Google les anthrènes des tapis et cela vous montrera quelques photos des deux étapes de développement. Il est difficile de s'en débarrasser, mais comme ils endommagent les vêtements, les tapis, etc., il est important de les identifier et d'essayer. Ils mangent également toutes les fibres naturelles, même les poils d'animaux.

Laisser une réponse Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Découvrez comment les données de vos commentaires sont traitées.


Comment se débarrasser des punaises du palmier nain : les meilleures méthodes de contrôle et de prévention des cafards

Nous savons tous que la toute première réaction lorsque l'on rencontre un cafard est de le tuer avec une chaussure. Mais cette méthode ne vous permettra d'en tuer qu'un ou deux… et seulement si vous êtes très chanceux ! (Vous souvenez-vous à quelle vitesse ils peuvent courir ?) Donc, ce n'est pas une solution. De plus, parfois, vous pensez que vous en avez tué un, mais il bouge toujours sous votre chaussure. Il peut y avoir encore pire : un gars nous a dit qu'il avait coupé la tête d'un cafard américain, mais qu'il était encore en vie pendant un certain temps (au fait, le professeur Kunkel confirme qu'un cafard peut survivre JUSQU'À UN MOIS dans un tel état). Quelle créature robuste !

En fait, vous devez vous battre avec les « punaises du palmier » de la même manière que n'importe quel autre cafard, c'est-à-dire désespérément, mais systématiquement et patiemment. Une méthode ne vous permettra pas de vous débarrasser de ces invités indésirables, généralement, il est recommandé d'utiliser un système de différentes méthodes :

  • Choisissez des produits prêts à l'emploi : appâts en gel pour blattes, sprays tueurs, IGR, pièges et autres.

Les appâts en gel empoisonné sont considérés comme l'une des armes les plus efficaces car les cafards agiles auront suffisamment de temps pour manger eux-mêmes du poison et le distribuer autour de leurs voisins. Les cadavres de cafards empoisonnés seront mangés par d'autres, tuant continuellement toute la population. De plus, ce moyen est beaucoup moins cher que les services d'un exterminateur.

Meilleur tueur de cafards à action rapide – Advion Cockroach Gel Bait, 4 seringues

Voici le produit de contrôle des cafards le plus populaire. Coûts des appâts en gel Advion Vérifier le prix actuel (paquet de 4) et est aimé et approuvé par ses consommateurs. C'est le #1 Meilleure vente dans Catégorie appâts et leurres antiparasitaires. Sa note est de 4,5 étoiles sur 5, et il y a plus de 11 000 avis clients. Aucun produit concurrent n'a autant de retours.

Le fabricant recommande d'appliquer des doses de 0,5 g de gel à 10 pi les unes des autres. 3 à 5 doses de ce type suffiront même pour la maison la plus infestée, et une infestation régulière nécessite 1 à 3 gouttes de ce gel. Le poison extermine une douzaine de types d'insectes différents, y compris les types de cafards les plus répandus.

91% des clients affirment que ce produit est utile, donc Advion peut être appelé le meilleur tueur de cafards. Les consommateurs déclarent également qu'utiliser ce poison 3 à 4 fois par an est suffisant pour contrôler complètement une infestation de cafards à la maison. La plupart des insectes meurent en une semaine. Il est également mentionné que ce gel doit être caché dans un endroit inaccessible pour les animaux domestiques et les jeunes enfants et ne doit jamais être placé près de la nourriture.

Gel destructeur de cafards Combat Source KIll Max

Combat Gel est également vendu sous forme de seringue à prix courant. Il contient des appâts alimentaires et son ingrédient actif est le fipronil, un poison à action lente similaire aux autres poisons en gel. Une fois que les cafards en ont emporté, ils le mangent, le partagent avec d'autres insectes et peu à peu ils meurent. Le fipronil agit plus lentement que l'indoxacarbe dans le gel Advion, mais il offre plus de chances d'éliminer toute la colonie.

Le fabricant recommande d'appliquer ce gel sur les points d'entrée des parasites dans votre maison, partout où vous avez pu remarquer leur activité ou directement à proximité de leur nid. Leurs endroits préférés sont sous et derrière les meubles et les appareils électroménagers, dans les coins et les crevasses parfois ils rampent le long des plinthes et des murs. Selon l'échelle d'invasion, appliquez des gouttes ou même une bande continue de gel. Jusqu'à quelques insectes affamés peuvent attaquer une seule goutte de ce gel. les utilisateurs lui ont attribué une note élevée de 4 étoiles sur 5 et ils partagent que les cafards peuvent être vaincus en cinq à sept jours. Une telle victoire vaut vraiment la peine d'attendre ! Lisez plus de 900 avis clients pour en savoir plus.

Les appâts en gel sont le traitement le plus efficace contre les blattes américaines, alias les punaises du palmier nain, mais vous devez faire attention si vous avez des enfants ou des animaux domestiques qui peuvent accidentellement goûter ce gel. Pour éviter cela, utilisez des stations d'appâts en gel inaccessibles pour les enfants et les chiens.

Appât pour tuer les cafards de combat, grande station d'appâts pour cafards, 8 unités

Ces stations d'appât à l'épreuve des enfants sont un trésor pour les parents et les propriétaires d'enfants et d'animaux curieux qui s'enquièrent de tout ! Huit postes d'appâtage avec plusieurs entrées pour les parasites sont disponibles pour seulement Vérifiez le prix actuel. Un poison à action lente à base d'Hydramethylnon est bien caché à l'intérieur de tout le monde, sauf des punaises du palmier nain ! Ils grimpaient à l'intérieur et étaient attirés par l'odeur de l'appât, attrapaient quelques appâts et retournaient dans leur colonie pour partager le trésor ! Après cela, ils mourront un par un. Ce ne sera pas très rapide, mais aidera à éliminer toute la population.

Les pièges collants classiques, comme le Piège à insectes trappeur sont également considérés comme des traitements à taux réduit. Un ensemble de 90 pièges collants permettant de surveiller la population de punaises du palmier nain à domicile lors d'intoxications est fourni. Il y a tellement de pièges que vous pouvez les localiser n'importe où.

Spécialement pour vous, nous avons répertorié les appâts, pièges et autres produits les plus vendus les plus efficaces dans 12 meilleurs tueurs de cafards.

Cet aspect a la même importance que l'utilisation de produits chimiques. Si vous ne voulez pas vivre avec des cafards, ou si vous ne voulez plus les revoir, alors vous devez :

  1. Gardez votre cuisine propre, c'est-à-dire enlevez les restes de nourriture, jetez les ordures et lavez la vaisselle, et ne laissez même pas la blatte manger !
  2. Mettez de l'ordre dans votre salle de bain, c'est-à-dire réparez votre robinet qui fuit, et résolvez les problèmes de ventilation, en enlevant toute l'humidité de votre bain. Achetez des bouchons pour les drains, utilisez-les la nuit si des cafards pénètrent dans le système d'égouts de votre maison.
  3. Nettoyez votre espace de vie en temps opportun (vous vous souvenez encore que les cafards mangent des produits organiques, c'est-à-dire des particules de cheveux, de peau ou d'ongles, n'est-ce pas ?)
  4. Réparez votre maison si nécessaire, c'est-à-dire enlevez toutes les fissures et interstices dans les murs, les sols et les fenêtres. Assurez-vous que toutes les fenêtres peuvent être correctement fermées et achetez des filets de protection.
  5. Vérifiez et aérez plus fréquemment le grenier et le sous-sol, car les cafards choisissent souvent de tels endroits pour vivre et se reproduire.
  6. Réduisez ou arrêtez l'utilisation des arroseurs activés par le mouvement dans votre jardin, car l'herbe constamment humide attire les cafards, ils peuvent donc y créer une population. Supprimez toutes les sources d'eau plate dans votre jardin.
  7. Mettez toutes les grandes plantes en ordre, c'est-à-dire enlevez tous les déchets, les branches et, surtout, les dépôts de feuilles humides sous les arbres ! Assurez-vous qu'il n'y a pas de bois pourri ou de souches.

Par Kevin Fitzgerald

Si vous n'avez jamais vu de cigale, vous les avez certainement entendues, remplissant les jours et les nuits d'été de leurs chansons d'amour fortes et rauques. Si vous en avez vu, vous ne risquez pas d'oublier, car ce sont des insectes impressionnants. Aux États-Unis, ils poussent jusqu'à 1,5 pouces de long, avec une envergure allant jusqu'à deux pouces.

Les cigales sont des insectes de l'ordre des hémiptères, du sous-ordre des Auchenorrhyncha et de la superfamille des Cicadoidea. Environ 3 000 espèces de cigales ont été décrites, dont environ 170 aux États-Unis et au Canada. On les trouve sur tous les continents à l'exception de l'Antarctique et sur de nombreuses îles des régions tropicales et tempérées.

Les cigales ont des yeux bombés et à facettes largement espacés, trois petits yeux appelés ocelles entre les yeux principaux et de courtes antennes. Les sérénades de parade nuptiale des mâles proviennent des timbales, deux membranes en forme de tambour dans l'abdomen avec des muscles puissants pour les faire vibrer. Chaque espèce produit son propre cri distinctif.

Les plus fascinants à propos des cigales sont les longs stades larvaires de certaines espèces. Il existe trois types de cycle de vie de la cigale, l'annuel, le périodique et le proto-périodique. Après avoir vécu sous forme de larves, les cigales annuelles ont des cycles de vie qui varient d'un à neuf ans ou plus, mais elles ne sont pas synchronisées dans leur émergence, de sorte que certaines apparaissent chaque année. Les périodiques sortent en grandes hordes après 13 ou 17 ans, et dans n'importe quel endroit donné ils sont synchrones. Les proto-périodiques éclatent occasionnellement en grand nombre et sont rares toutes les autres années. Les cigales émergent aux États-Unis au printemps et en été (plus tôt aux latitudes sud).

Comment les cigales savent-elles quand sortir ?

Le Dr Chris Simon est un systématicien moléculaire au département d'écologie et de biologie évolutive de l'Université du Connecticut qui étudie, entre autres, les cigales aux États-Unis et en Nouvelle-Zélande.

“The year of cicada emergence is cued by what I and others believe to be an internal molecular clock,” she said. “The clock is most likely calibrated by environmental cues that signify the passage of a year, such as the trees leafing out, changing the composition of the xylem fluid on which they feed. The molecular clock keeps track of the passage of years. The accumulation of 13 or 17 years triggers the emergence of fifth instar nymphs. The day of emergence is triggered by accumulated ground temperature. This was demonstrated by James Heath in a study published in 1968.”

Dr. Gene Kritsky is an entomologist at Mount St. Joseph University in Cincinnati, Ohio and is the author of ten books, among them Periodical cicadas: The Plague and the Puzzle et In Ohio’s Backyard: Periodical Cicadas.

“My colleagues and I hypothesize a molecular clock in periodic cicadas that somehow keeps track of the years,” he said. “That is what we’re looking for now. We suspect it is tied to yearly cycles of the trees they are feeding upon.”

In 2007 in Cincinnati, it was warm in January but there was a hard freeze in February, and then a normal spring, which caused maple trees to produce two leaf sets that year. Hundreds of cicadas feeding on those trees emerged a year early, after the trees produced 17 leaf sets in 16 years.

During years when they are set to emerge, the time of year is determined by soil temperature.

“Emergence is temperature driven,” said Dr. Kritsky. “During the last emergence in our area, I planted temperature probes in the ground all over campus to track the emergence. The cicadas emerged over a period of two weeks after the soil temperature reached 65 °F (18 °C).”

Why study cicadas?

“I became intrigued by historical research in graduate school, and applied it to cicadas,” Dr. Kritsky said. “I found the earliest record of periodical cicadas at the Plymouth pilgrim colony in 1633. I was intrigued by the notion that historical records could be helpful in tracking the evolution of periodical cicada broods. I was following in the footsteps of my professors. Dr. Frank Young at Indiana University and Dr. Lewis Stannard at the University of Illinois were the cicada specialists for their respective states. Their enthusiasm for these ‘bugs of history’ inspired me to continue their work.”

Dr. Simon said, “I started by studying periodical cicadas. I chose periodical cicadas because as an undergraduate student I became interested in understanding 1) why there are so many species on earth, 2) what a species is, and 3) how species form. When I went to graduate school at Stony Brook, NY, I decided that given that I wanted to study speciation, I needed a study organism that was in the process of speciating. My literature search turned up two good candidate groups: crickets in the genus Gryllus, with spring versus fall mating, and cicadas of the genus Magicicada, with reproductively isolated year classes that are essentially incipient species. I have been studying Magicicada ever since.”

“The fact that I was familiar with cicadas and molecular techniques and had an interest in island evolution led me to New Zealand, where I studied speciation and radiation of more than 50 endemic cicada species,” she continued. “My idea was to study the complete history of a species radiation. Twenty-five years later we are nearly finished with that project. In addition, we traced the origins of New Zealand cicadas to Australia and New Caledonia. That led to a global study of the origin, evolution, and spread of the tribe of cicadas (Cicadettini) to which New Zealand cicadas belong, followed by a study of the evolution of all cicada tribes worldwide. Other projects have investigated the impact of hybridization and gene flow among cicada species and the co-evolution of the obligate bacterial endosymbionts of cicadas in collaboration with the McCutcheon Lab at the University of Montana. These endosymbionts manufacture the essential amino acids necessary for survival.”

Cicadas nymphs remain underground, molting through five instars, and emerge from the ground in the fifth instar. Then they molt for the last time, assuming the adult form. The adults live for four to six weeks, feeding on tree sap with their long, beak-like mouthparts. The males sing in trees. Females hear and respond, and mating takes place. Following mating, the female cuts V-shaped slits into the bark of twigs with her saw-toothed ovipositor and lays about twenty eggs to a nest. In six to ten weeks, the larvae hatch, then drop to the ground and burrow into the soil by the tree and make their way to a tree root, from which they suck sap for 13 or 17 years.

The mass eruption of 13- and 17-year cicadas is a ploy to flood the land with more prey than all of the predators can possibly consume, and there are many, including foxes, dogs, squirrels, birds, praying mantises, bats, wasps, spiders, robber flies, and humans. Populations of periodical cicadas can reach 1.5 million per acre. The seven species making up the periodical cicadas are of the genus Magicicada. They are found only in the eastern half of the U.S., the westernmost reach occurring in Kansas.

Periodical cicada species have limited ranges, usually spanning several states, and the periodical cicadas within a range are called a brood. Broods are numbered sequentially, using Roman numerals, which was proposed by entomologist Charles Lester Marlatt, who established the numbering system in 1898. For the most part, the brood ranges fit together like a jigsaw puzzle, although the larger broods sometimes overlap in distribution.

More than one species typically occupies a brood. For instance, 13-year Brood XXIII emerged in the lower Mississippi River Valley in 2015 with four species: Magicicada neotredecim, M. tredecim, M. tredecassini, et M. tredecula. That same year, 17-year Brood IV (also known as the Kansan Brood) emerged in the western edge of the general periodical cicada range with three species: Magicicada septendecim, M. cassini, et M. septendecula. So all seven species of Magicicada emerged that year.

Dr. Simon and her colleague Erin Dwyer have devised a school exercise called “Experimental Studies of the Biology of 13- and 17-year Periodical Cicadas: A Laboratory Exercise for University and AP Biology Laboratory Classes.” The exercise teaches students to examine the soil and pick out Magicicada nymphs, put them in vials labeled with appropriate data, and bring them back to class to study in depth.

“We would like more students to try our cicada life cycle exercises,” Dr. Simon said.

So let’s drum up some respect for these hardy little creatures, especially next summer, when their grating serenades fill the forests of eastern Ohio, Western Pennsylvania, and West Virginia. Be sure to report Magicicada sightings at www.Magicicada.org!

Kevin Fitzgerald is a freelance science writer living in Connecticut. He has published in newspapers, encyclopedias, and online.


Habits & Life Cycles

Black flies breed exclusively in running water. Some species live in large, fast-flowing streams, others in small, sluggish rivulets. Almost any kind of permanent or semi-permanent stream is occupied by some species.

Large black fly populations indicate clean, healthy streams since most species will not tolerate organic pollution. Since New Hampshire is well known for its clear streams, it is not surprising that black flies also are abundant and at times a serious annoyance to residents and visitors.

Females lay their eggs on vegetation in streams or scattered over the water surface. The eggs hatch in water and larvae attach to rocks, leaves, grass or other submerged objects. The larvae feed by filtering water for tiny bits of organic matter. Mature larvae pupate underwater and emerging adults ride bubbles of air to the surface and fly away. Adults mate near the breeding site and females, who need a blood meal so they can lay eggs, begin their search for blood. Once they have fed and digested, they lay eggs in a suitable stream habitat.

Black fly species in New Hampshire exhibit two types of life cycles. One type overwinters in the egg stage. The eggs remain submerged in streams over the winter and hatch in spring when water temperatures reach about 40˚ to 50˚F. The larvae develop during early spring and adults emerge in spring or early summer. Some species have more than one generation per year.

The second type overwinters in the larval stage. Larvae hatch in the fall when stream temperatures are falling and develop during the winter months. They pupate in early spring when water temperatures reach about 37˚ to 38˚F. Adults emerge from late April through May and females deposit eggs in May and June. The eggs remain in the water until fall when they hatch. In general, biting black fly species tend to breed most abundantly at the outlets of ponds and lakes, perhaps because of more abundant food or warmer temperature.

Only two species of black flies in New Hampshire consistently and abundantly bite humans. Ceux-ci sont Prosimulium mixtum et Simulium venustum. Simulium venustum, the so-called “white-stockinged” black fly emerges in early to mid-May in southern New Hampshire and remains a pest until the end of May. In the north, it emerges in late May to early June and can remain abundant until the end of June in some areas and even into July in higher mountain localities.

Simulium jenningsi is a late season species and is most annoying along the larger rivers in northern New Hampshire in August and September. These flies swarm around the head in large numbers but do not usually bite.

A cluster of black flies.

No-See-Ums: Behavior, Habitat and Tips for Control and Exposure Prevention

Size: No-see-ums, also called biting midges, are small flies (Order Diptera) and adults are only about 1/8 inch in length.

Couleur: These insects are gray, and their wings are covered with small hairs producing patterns that allow entomologists to identify different species. Larvae may resemble small, whitish worms or caterpillars. As the nickname &ldquono-see-um&rdquo implies, they may be difficult to see with the naked eye, especially when they have not fed.

Behavior: Both male and female no-see-ums feed on plant nectar.

Female no-see-ums, like female mosquitoes, also bite hosts and feed on blood. Females need a blood meal to produce eggs, and they usually lay eggs on a moist surface, such as muddy salt marsh areas and/or soil found in agricultural operations with high manure content. No-see-ums go through complete metamorphosis with four stages. Eggs hatch within two to seven days after being laid. After hatching, flies go through four instars during the larval stage which can last from two weeks to one year, depending on environmental conditions, species of fly, and region. This is followed by the pupal stage (two to three days) and adulthood. The typical lifespan of an adult no- see-um is two to seven weeks.

The bite of a no-see-um can cause a burning sensation accompanied by a small red welt. Allergic reactions, including itching, may also occur. Because of their small size, many people would be unaware they were being bitten by a no-see-um if not for the associated irritation.

No-see-ums usually bite during the hours of dusk and dawn and rarely bite during daytime hours. Females primarily blood feed on mammals, but they may also blood feed on other animals such as birds, amphibians and reptiles.

While they are a nuisance, no-see-ums are not known to spread pathogens causing human disease aux Etats-Unis. They can, however, infect other animals (e.g. horses, cattle and deer) with viruses that cause diseases like blue tongue and epizootic hemorrhagic disease. In affected countries, these diseases can cause millions of dollars in annual livestock production losses.

Habitats: No-see-ums are usually a pest of campers, gardeners, fishermen, hunters, hikers and others who spend time outdoors, especially near water. Immature stages of these insects are aquatic or semi-aquatic and lay their eggs in moist substrates in swamps, salt marshes, and agricultural areas with moist soil high in organic content, such as manure. Habitat preference depends on the species of no-see-um.

There are more than 4,000 species of biting midges globally and more than 600 of these are found in North America. Midges are widespread in the United States, especially on the Atlantic and Gulf Coasts, the San Francisco Bay area, the Northeast and the Southwest. There are 47 species of no-see-ums in Florida alone and seven of these are considered pests of humans in that state.

Tips for Control: Controlling no-see-ums can be difficult due to the widespread areas where eggs can be laid in moist substrates. Currently, the preferred method of control is using carbon dioxide-baited traps (the insects use this as a signal to find hosts) to attract and eliminate the host-seeking pests.

Homeowners can take steps to prevent exposure to biting midges on their property, including installing screens (mesh must be smaller than 16-mesh insect wire) on porches and windows. No-see-ums are generally weak fliers, so ceiling and other types of fans can also help keep them away from areas where humans congregate.

To prevent bites from no-see-ums, avoid being outside during the hours of dawn and dusk. You can also use an insect repellent containing DEET or one marked for use against no-see-ums. Campers should consider using tents equipped with &ldquobiting midge screening.&rdquo

How Fast do Bed Bugs Spread?

Contrary to what you may think, bed bugs don't have a preference between a spotless space or a filthy environment. As long as they have access to a food source, they can live anywhere, so claims that bed bugs are attracted to dirt and debris are simply unfounded.

Different Termite Types and Areas They Are Found

To protect your home against termites, it is helpful to know the different types of termites that exist and in what regions they can be found. There are more than 2,000 species of termites across the world, but only 50 of those species are found within the United States.

General Information On The Different Types of Ticks

There are numerous types of ticks to be aware of. Learn more about the different species of ticks that you may have to deal with.

Are Those Termites in Your House, Or Other Bugs?

Being able to identify termites is a good skill to have, especially if you're a homeowner. Termites are sneaky little pests that can enter your home through a crack as thin as an envelope and start causing damage as soon as they find wood in your home's structure.

Tiny White Bugs on Plants: How Do I Get Rid of Them?

It's one thing to see a few flies in your house, but when you start to notice tiny white bugs on plants, or something that looks sticky, you may wonder if you've crossed the line from gross to concerning.

No one wants cockroaches crawling around in their homes or businesses. Roaches can spread filth and disease, and they score high marks on the disgusting scale. In fact, the only thing that could make a crawling cockroach worse would be if it could also fly — landing on you or your belongings. So are flying cockroaches real?

Termites vs Ants: What's the Difference?

Take a look at the differences between termites and ants, specifically carpenter ants.

Articles Liés

How Fast do Bed Bugs Spread?

Contrary to what you may think, bed bugs don't have a preference between a spotless space or a filthy environment. As long as they have access to a food source, they can live anywhere, so claims that bed bugs are attracted to dirt and debris are simply unfounded.

7 Tips to Help Prevent Mosquito Bites

The warmer weather that comes with spring and summer makes it a perfect time to spend outdoors. However, warmer weather often brings mosquitoes with it, and these pests can quickly ruin your good times.

Should You Buy a House With Termite Damage?

Buying a home is equal parts thrilling and terrifying. On the one hand, there's the natural excitement that comes with new beginnings, but on the other, there's the anxiety that accompanies making the largest investment decision of your life (not to scare you even more).

4 Reasons Not to Ignore a Bed Bug Infestation

Bed bugs infest our beds, our furniture and our personal belongings. They feed on our blood and are one of the most difficult pests to control. That's because they're masters at hiding in locations where most people will not find them, and they are resistant to just about all of the pesticides on the store shelves. If left untreated, they can make your life miserable.

When to Use a Cockroach Bomb

Cockroaches can find their way into a home or building in a variety of ways, but once inside, they multiply. Signs of a roach infestation include seeing roaches — which are nocturnal — in the daytime, seeing droppings or empty egg casings or smelling a strong, oily scent.


Makoto Mizunami and Hidehiro Watanabe, two scientists at Japan's Tohoku University, found cockroaches could be conditioned much like dogs. They introduced the scent of vanilla or peppermint just before giving the roaches a sugary treat. Eventually, the cockroaches would drool when their antennae detected one of these scents in the air.

It's often been said that cockroaches are so hardy that they can survive a nuclear explosion. Although the bugs can survive levels of radiation that would kill a human being within minutes, higher levels of exposure can be deadly. In one experiment, cockroaches were exposed to 10,000 rads of radiation, about the same amount as the nuclear bombs dropped on Japan during World War II. Only about 10 percent of the test subjects survived.

These hardly bugs can also hold their breath for 4 to 7 minutes at a time. Scientists aren't sure why cockroaches do this, but researchers in Australia say it may be in order to preserve moisture in dry climates. They can also survive for several minutes under water, though exposure to hot water can kill them.


Voir la vidéo: Kaky Tari Lombari Masoom Ban Gai new song Panjab (Août 2022).